Dualsence de la PS5

5 mois après sa sortie : faut-il craquer pour la PS5 ?

Sortie en novembre 2020, la PlayStation 5 fait beaucoup parler d’elle. Mais est-ce que ça vaut le coup, alors que les jeux exclusifs à la console sont encore rares et que les stocks sont toujours au plus bas ?

Une console difficile à avoir

Si vous suivez un tout petit peu l’actualité des jeux vidéo, il ne vous aura pas échappé que la nouvelle console de PlayStation est tout simplement en rupture de stock, et ce très régulièrement depuis son lancement en novembre dernier. En cause : un composant informatique utilisé dans un nombre incalculable d’appareils électroniques (téléphones portables, consoles, téléviseurs…) et dont la production n’arrive pas à suivre.

C’est pourquoi, quelques consoles seulement sont mises en vente de temps en temps. Et à peine disponibles sur les sites des plus grands vendeurs en ligne, elles trouvent preneur en quelques minutes, jusqu’à faire planter lesdits sites.

Les plus courageux, mais surtout les plus chanceux, ont déjà réussi à mettre la main sur leur console, mais c’est sans doute grâce à force d’user la touche F5 lorsque de nouveaux exemplaires sont annoncés. D’ailleurs, nous vous conseillons le très bon compte Twitter de ChocoBonPlan, qui reste à l’affut des stocks de PS5, mais aussi d’autres produits de l’univers des jeux vidéo.

La PlayStation 5 accompagnée par sa manette, la DualSense – © Makaio.fr

Des jeux exclusifs se faisant attendre

Même si tous les jeux PS4 sont compatibles avec la PS5, ça ne suffit pas à donner l’envie de passer le pas et d’essayer d’acquérir une nouvelle console. Pour certaines personnes, un seul jeu exclusif suffit (ce qui est le cas de Demon’s Souls dès la sortie, par exemple), pour d’autres, une dizaine de titres exclusifs serait un minimum. Je ne pense pas qu’il y ait une bonne ou une mauvaise approche dans ce cas-ci, mais la règle de base est “La console a-t-elle au moins 3 jeux qu’on ne peut pas trouver sur une autre plateforme ?” peut vous aider à faire votre avis. À l’heure actuelle, la PS5 ne répond pas à ce critère. Il n’a que deux véritables titres exclusifs – Astro’s Playroom et Demon’s Souls – le premier étant vendu avec la console, et le deuxième est techniquement sorti sur PS3 il y a 10 ans. Ce compte sera atteint dans quelques jours avec la sortie de Returnal ce 30 avril.

Astro’s Playroom, jeu gratuit et pré-installé sur la console – © Makaio.fr

Il y a aussi la question des jeux “cross-gen” – comprenez à cheval entre la génération PS4 et PS5 – comme Assassin’s Creed Valhalla et Marvel’s Spider-Man: Miles Morales. Bien que ces jeux fonctionnent très bien sur PS4, il y a de fortes chances que les éditeurs commencent à favoriser les consoles de nouvelle génération le plus tôt possible. Nous avons déjà commencé à voir cette disparité avec des titres comme le très houleux Cyberpunk 2077, et les différences de performances sont susceptibles de devenir encore plus visibles avec le temps.

Compte tenu des exclusivités PS5 que nous avons à ce jour ainsi que celles prévues cette année, il semble que le mois prochain serait le moment de commencer à envisager sérieusement un achat. De nombreux jeux devraient arriver, comme Ratchet & Clank: Rift Apart (11 juin) ou le très beau Kena: Bridge of Spirits (24 août). Nous avons des dates de sortie plus floues pour d’autres exclusivités, comme God of War Ragnarok, Ghostwire: Tokyo ou encore Horizon Forbidden West, mais ils ont été annoncés comme prévus en 2021.

Le prix va-t-il baisser dans les mois qui viennent ?

Vous attendez que le prix de la PS5 baisse pour sauter le pas ? J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : les consoles baissent très rarement de prix au cours de leur première année sur le marché. Peut-être que si vous attendez jusqu’à Noël prochain, vous pourrez bénéficier d’une opération commerciale pour le Black Friday, mais ça se limitera probablement à un pack offrant un jeu ou une manette, ne vous attendez pas à une réduction drastique.

Le prix de la PS5 ne changera probablement pas en 2021, il ne faudrait donc pas vraiment prendre en compte ce critère pour vous décider, dans un sens comme dans l’autre. Si vous souhaitez une réduction de prix plus substantielle, vous devrez attendre 2022 ou plus tôt.

Conclusion / Bilan

J’ai la PS5 depuis son lancement, et mis à part Astro’s Playroom – qui mérite vraiment de s’y attarder, rien que pour les effets ressentis dans la DualSense – ou Destruction AllStars – qui est vraiment fun – je n’ai joué à aucun autre jeu exclusifs. Mais outre ce critère, je dois avouer que j’ai souvent été surpris par la qualité graphique de Marvel’s Spider-Man: Miles Morales.

En prenant un peu de recul, le simple plaisir d’avoir une nouvelle console a probablement décidé mon achat précoce. Jusqu’à présent, je me rends compte que je n’ai quasiment rien fait de plus que ce que j’aurais pu faire avec ma PS4 Pro. Alors oui, les graphismes sont sublimés, même pour les jeux les plus anciens, mais soyons honnête, je n’ai pas encore eu ma “claque next gen”.


Mon avis :
Vous pouvez l’avoir? Allez-y, prenez-la. Sinon, ça peut attendre quelques mois sans problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page