Tableau de bord de WordPress

J’ai créé ce blog uniquement avec mon iPad !

Depuis quelques temps, je me rends compte que mon iPad devient mon meilleur allié numérique. J’ai une tablette depuis longtemps, mais elle se contentait de tâches purement divertissantes : séries TV, films, réseaux sociaux et jeux. Mais je me rends compte des capacités d’iPad OS depuis son émancipation d’avec iOS. Visite guidée…

Avant tout chose, je tiens à préciser que l’intégralité de cet article a été créé sur un iPad. De la saisie à la mise en forme et la relecture… Tout ! De la même manière, les photos ont également été traitées sur ce même iPad. Le Canon 6D Mark II connecté en Wifi a permis de transférer les photos, et leur traitement a été effectué sur l’application Photoshop. Rappelons que l’iPad permet de télécharger des fichiers (ZIP contenant des thèmes, par exemple), mais je n’ai pas eu besoin d’utiliser cette fonctionnalité. En tout cas jusque là.

C’est très tranquillement installé sur ma terrasse que j’ai enclenché la création du blog sur lequel vous êtes actuellement.

L’installation

Client OVH depuis des années, j’ai toujours été intrigué par la possibilité d’ajouter des « modules ». Au nombre de 4, ils peuvent être installés sur n’importe quel hébergement, et ce gratuitement. J’avoue avoir rencontré des problèmes lors de la première installation (dont j’ai laissé tous les champs « par défaut »), mais après avoir entré les bonnes informations, me voici prêt pour tapoter mes premiers articles.

Les modules disponibles à l’installation gratuitement chez OVH : WordPress, Prestashop, Joomla et Drupal.

Tout s’est donc passé en ligne, sans élément à télécharger, sans accès au FTP, ou à la base de données. Un vrai confort quand on travaille sur une interface limitée. L’installation du module n’a duré que quelques minutes, un e-mail m’a prévenu de la fin de l’opération, je peux enfin paramétrer tout ça. Rappelons que WordPress est une coquille vide qu’il faut remplir. Le design de base, quoique simple et clair, ne m’a pas convaincu. Je voulais quelque chose d’encore plus épuré. Allez, on va paramétrer tout ça ! 💪

C’est parti pour les réglages !

Après avoir modifié quelques données par-ci par-là (adresse e-mail, permaliens…), je me suis lancé dans la recherche du thème de mes rêves. En d’autres termes, l’aspect visuel de mon blog. Je me suis donc rendu dans la partie « Apparences » et j’ai choisi un thème directement depuis le catalogue. Là aussi, je n’ai rien eu à télécharger, tout se fait depuis l’interface.

Je peux prévisualiser les thèmes qui me plaisent, et les installer d’un simple clic.

Autant vous dire que comme partout, vous aurez à boire et à manger. Les styles sont très hétéroclites, parfois particulièrement réussis, parfois très moyens… Mais comme on dit, tous les goûts sont dans la nature. D’une personnalité simple, je souhaitais un thème sobre, simple, clair et mettant en avant mon contenu plutôt que le graphisme. J’ai opté pour “Astra” en modifiant les éléments graphiques ça et là. Mais j’y reviendrai.

Viennent ensuite les extensions (ou “plugins”). Là aussi, un catalogue très ample est proposé directement depuis l’interface. Nul besoin de télécharger quoique ce soit, tout se passe sur le tableau de bord.

C’est sans doute la partie de mon blog qui évoluera le plus avec le temps. De nouveaux usages s’installeront d’eux-mêmes, et d’autres seront imposés par la règlementation qui ne cesse d’évoluer dans le domaine du web.

Concernant l’aspect légal, j’ai choisi Complianz qui génère des conditions d’utilisation et un bandeau de consentement concernant les cookies de façon automatique selon mes besoins. Pêle-mêle il y a aussi la suite Site Kit by Google, qui permet d’utiliser tous les services consacrés aux créateurs sur Internet (Analytics, Adsense, Search console), Presto Player pour l’affichage des vidéos stockées directement sur le site, ou encore Reading Progress bar qui permet d’ajouter une barre de progression de lecture tout en haut de la page… Bref, je pense en installer davantage, selon les besoins. Mais là aussi, ça reste simple puisque tout se fait depuis le tableau de bord de WordPress.

Tranquillement installé à l’ombre de mon parasol, me voilà lancé !

Il faut que ça brille !

Comme je le disais, je souhaite un blog simple, clair et mettant en avant le contenu plutôt que le contenant. Je souhaitais un blog classique, avec en page d’accueil la liste des derniers articles. J’ai donc choisi Astra qui permet de retravailler très précisément l’aspect du site. Couleurs, polices de caractère… Tout y passe.

Pour se faire, un outil très pratique permet de jouer avec tous les éléments graphiques : taille du logo, composition de l’en-tête et du pied de page, polices des titres et des textes… Je suis toujours en cours d’apprentissage, et le blog que vous voyez devant vous n’est plus le même qu’à son lancement, et sera encore différent à l’avenir.

Les options sont très complètes, très simple d’accès (modifiez une taille de caractère pour que l’aperçu à droite se mette à jour immédiatement) et très ludique, même sur tablette. Il permet aussi de modifier les styles CSS directement depuis cette interface, mais avouons qu’il s’agit là d’une option réservée aux confirmés. Mais c’est intéressant de savoir que l’on peut agir sur la mise en forme de façon très précise.

Et alors ? C’est facile ?

Au bout d’un moment, j’ai du me résoudre à rentrer pour charger l’iPad.

Je suis le premier étonné, mais à part un petit problème de batterie, je m’en suis sorti sans avoir à utiliser une seule fois mon ordinateur “classique”. De l’installation du WordPress, à son paramétrage, en passant par le traitement des images, tout a fonctionné parfaitement.

Alors oui, on ne va pas se le cacher, les mécaniques sont différentes et il a fallu faire preuve d’adaptabilité. Mais l’aspect “sans-fil” marche parfaitement. Une connexion wifi suffit, que ce soit pour installer le blog que pour transférer les photos depuis mon réflex Canon.

Il faut pouvoir entrer dans la logique de l’utilisation d’un système d’exploitation destiné à n’utiliser qu’une ou deux App à la fois. Mais passé le cap, on s’étonne à développer des réflexes assez naturellement. Par contre, je n’aurais probablement pas tenté le défi sans clavier physique. Taper sur de vraies touches reste incontournable pour ne pas ressentir de frustration.

Conclusion / Bilan

J’ai voulu tenter l’utilisation à 100% de l’iPad pour la création de ce blog, un peu pour le défi de savoir “si c’est possible”, et je dois avouer que je suis sur le c** 🍑 ! Tout a été fluide, tout a été possible, je ne me suis pas confronté à un mur à me dire « bon allez, pose cet iPad et reprends ton Mac », je n’en ai pas ressenti le besoin.

Est-ce que je le recommande ? Pour un utilisateur confirmé, je n’irai pas jusque là. Mais pour un débutant ne nécessitant pas de logiciels plus lourds, FONCEZ ! C’est simple, même si ce n’est pas une sinécure, on ne va pas se le cacher. Les limites du système de fichiers d’iPad OS est assez compliqué à appréhender, on sent que ce n’est pas fait pour. Mais l’interaction entre les Applis (globalement j’ai utilisé Safari, Mail, Photos et Photoshop) s’effectue bien. Encore une fois, ça demande un effort d’adaptation au début, mais on s’en sort.


Mon avis :
Je valide !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page