AirTag d’Apple : idéal si vous perdez tout le temps vos affaires

La rumeurs couraient depuis des années, Apple a enfin levé le voile sur son petit traceur Bluetooth. Tour d’horizon de l’objet.

D’abord, c’est quoi un “Airtag” ?

L’AirTag est un (tout) petit objet de localisation qui ressemble à un petit badge de quand on avait 8 ans et qui peut se glisser n’importe où. En gros, mettez-le dans une poche de votre sac pour ensuite pouvoir le retrouver facilement depuis votre appareil Apple. Redoutable !

Vous le jumelez à votre iPhone comme vous le feriez avec les AirPods, en le maintenant à proximité, puis en suivant un court processus de configuration. Après cela, ils sont disponibles dans un nouvel onglet “Objets” dans l’application “Localiser”.

Depuis l’application, vous pouvez les faire gazouiller pour les retrouver au son, les marquer comme perdus ou simplement appuyer sur le bouton qui vous permet de les localiser dans l’espace. Si vous avez un iPhone 11 ou 12, il peut retrouver votre AirTag et pointer une petite flèche vers lui lorsque vous vous en approchez. Ça fonctionne très bien c’est assez bluffant !

Côté design, on est dans le minimalisme à son extrême : il ressemble à un bouton blanc et argenté sur lequel on aurait imprimé une petite pomme. Je regrette qu’il n’y ait pas de trou pour l’attacher n’importe où dès sa sortie de la boite. En effet, il vous faudra passer à la caisse pour acquérir un étui le transformant en porte-clé. Il n’a aucune prise de recharge puisqu’il contient une pile remplaçable (de type CR2032 trouvable partout dans le commerce). Apple annonce une autonomie d’un an environ.


Comment ça fonctionne ?

Sachez que l’AirTag ne contient pas de GPS. Il est uniquement BlueTooth LE. Pour se repérer il utilise tous les appareils iOS (iPhone, iPad, Apple Watch…) alentours et s’y connecte de façon totalement anonyme pour signifier à Apple qu’il se trouve à proximité de cet appareil. Il s’agit là d’une question épineuse liée à la confidentialité soulevée par Tile (le principal concurrent de l’AirTag) qui a abordé le sujet devant le Congrès américain.

Et la sécurité là-dedans ?

Cet AirTag apporte deux questions concernant la sécurité et la confidentialité.

D’abord, est-ce sécurisé ? Apple le promet, de bout en bout, l’emplacement géographique de votre AirTag sera crypté de sorte à ce que vous seul pouvez voir sa localisation. Si vous tombez sur un AirTag perdu d’un autre utilisateur, il suffira de l’approcher de votre téléphone (iPhone ou Android) pour voir apparaître un écran d’informations qui contient son numéro de série par exemple. Si son propriétaire l’a mis en “mode perdu”, il aura la possibilité de faire apparaître son numéro de téléphone et un court message dans cet écran afin que vous puissiez le contacter.

La seconde question concerne la confidentialité. D’après Apple, personne ne peut vous suivre à votre insu. Ainsi, si l’on vous glisse un AirTag dans vos affaires, votre iPhone le détectera et vous avertira par une notification « AirTag détecté près de vous ». Si vous ne le trouvez pas, vous pourrez le faire sonner. Evidemment, si vous vous trouvez – vous et votre AirTag – à côté de plusieurs personnes ayant un iPhone, tous les iPhone ne se mettront pas à sonner en même temps ! 

Les AirTags sont en vente un peu partout dès le 30 avril au prix de 35€ l’unité, et 119€ le pack de 4. Il est possible de les personnaliser via une gravure avec vos initiales, ou alors un Emoji 😘🐰👍

Si vous êtes un utilisateur d’Android, eh bien, pratiquement rien de tout cela ne fonctionnera pour vous. Comme à son habitude, Apple reste très fermé.

Image : © Apple

Conclusion / Bilan

Il s’agit d’un véritable produit Apple. Ce n’est pas juste un “accessoire”. Il trouvera son utilisé si vous avez tendance à perdre vos affaires facilement, ou si vous voulez sécuriser les choses qui risquent d’être volées. Un AirTag dans un bagage permettra de le suivre en temps réel, un autre accroché à la clé de la voiture pour ne pas l’oublier dans le saladier fourre-tout de l’entrée, ou encore au collier de votre chien lors d’une balade… Les applications sont infinies, et l’intégration et la facilité d’utilisation en font un objet ultra-pratique. Il se limitera par contre aux utilisateurs qui sont déjà dans l’écosystème d’Apple. Encore un moyen de nous garder dans le monde de la pomme 🍏🙃


Mon avis :
Très utile même s’il n’est pas complètement indispensable. Notons quand même le prix élevé des accessoires qui l’accompagnent. Ouch ! Ça calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page